samedi, août 13, 2022

Latest Posts

Comment prendre soin de son périnée ?

Le périnée est souvent laissé de côté par les femmes… et les hommes ! Or, il est essentiel à l’équilibre de notre corps. De la posture au plaisir sexuel, en passant par l’incontinence, découvrez tous les secrets de votre périnée. La chroniqueuse santé d’Europe 1 et sage-femme, Anne Roy, vous explique samedi dans l’émission Sans Rendez-vous comment le chouchouter avant même de prendre de l’âge.

Le périnée, c’est quoi ?

« Contrairement à ce que l’on entend partout, le périnée n’est pas juste muscle mais une véritable machine de guerre au sein de votre corps. Il est composé d’une dizaine de muscles mais aussi de toutes les parties molles comme des nerfs ou encore des vaisseaux. Votre périnée ferme votre bassin. S’il n’existait pas, tous les organes du ventre tomberaient par terre à travers le bassin. Il est donc indispensable à notre survie, rien que ça ! Et les hommes ont aussi un périnée, tout aussi important que celui des femmes.

Mais que fait-il d’autre ? Entre autres : il assure la continence urinaire et anale, participe à une vie sexuelle épanouie, participe aussi à une partie de la fonction de reproduction, permet d’avoir une bonne posture au quotidien et donc, même, d’éviter des douleurs de dos. Et le périnée ne doit pas concerner que les femmes d’un certain âge. Les hommes ne sont pas exempts de problèmes de périnée ! Nos idées reçues, encouragées par la publicité, sont fausses. Les soucis de périnée, c’est vraiment à tous les âges. Une femme qui a chouchouté son périnée toute sa vie peut avoir un super périnée à un âge avancé !

Comment connaître l’état de notre périnée ?

Les symptômes d’un problème de périnée sont divers et variés : des fuites d’urines lorsque l’on rigole, des pets vaginaux après avoir eu un rapport sexuel, des douleurs lors de la pénétration ou encore une sensation de pesanteur dans le vagin. Si vous en souffrez, sachez qu’il ne faut pas être défaitiste. J’adore le périnée car rien n’est jamais vraiment foutu à condition qu’on ne se s’y prenne pas trop tardivement et qu’on ne laisse pas courir !

Allez chez le gynécologue ou la sage-femme et demandez-lui un bilan « testing ». Si votre périnée est parfait, faites une séance d’éducation du périnée auprès d’une sage-femme ou d’un kiné. On a toujours intérêt à en prendre soin avant qu’il ne se détériore. Si l’examen est mauvais, on vous prescrira des séances de rééducation du périnée auprès d’une sage-femme ou d’un kiné. Même si ce n’est pas très marrant, ça en vaut la peine !

Comment ne pas l’abîmer ?

D’abord, il faut faire attention lorsque l’on se retient d’aller aux toilettes. Quand on a envie, on y va ! La constipation est l’ennemi jurée du périnée. Il faut également boire à sa soif et ne pas se retenir trop longtemps. Si l’on tousse ou que l’on éternue, il faut aussi penser à verrouiller son périnée avant.

Prendre soin de son périnée, c’est également une raison supplémentaire d’arrêter de fumer. Toutefois, je ne suis pas naïve et je sais parfaitement que, contrairement à ce que l’on voudrait nous faire croire, le fait de fumer n’est pas un simple manque de volonté. Pensez également à éviter les trop grandes fluctuations de poids. Enfin, attention à certaines pratiques sportives. Je n’ai jamais vu des périnées aussi abimés que ceux de mes patientes marathoniennes ! »

Latest Posts

Don't Miss