jeudi, mai 26, 2022

Latest Posts

Plusieurs marchés de Noël annulés dans le Bade-Wurtemberg, voisin de l’Alsace, en raison des cas de Covid-19

Ce mercredi 17 novembre 2021, le seuil d’alarme est entré en vigueur dans le land du Bade-Wurtemberg, frontalier de l’Alsace. Jour après jour, la situation épidémique s’aggrave, et plusieurs communes ont déjà annoncé l’annulation de leur marché de Noël.

Le ministre-président du Bade-Wurtemberg Winfried Kretschmann a annoncé ce lundi 15 novembre le déploiement du « seuil d’alarme », renforçant les mesures contre la propagation du virus. En effet, pendant deux journées d’affilée, le nombre de patients atteints du Covid-19 admis en soins intensifs en Bade-Wurtemberg a dépassé les 390. Conséquence directe, la tenue des marchés de Noël est compromise.

À partir du 17 novembre, l’accès à de nombreux lieux est réservé aux personnes pouvant prouver d’une vaccination ou d’un rétablissement au Covid-19. Outre-Rhin, on parle de la règle « 2G », pour « geimpft » et « genesen » (littéralement « vacciné » et « guéri »). La présentation d’un test PCR négatif n’est plus valable.

Partout dans le pays, le nombre de nouveaux cas de contamination s’envole. Dans son rapport hebdomadaire du 11 novembre 2021, le Robert Koch-Institut (RKI), qui publie chaque jour les chiffres liés à la pandémie, met en garde les autorités locales : « Le RKI conseille vivement, dans la mesure du possible, d’annuler ou d’éviter les grandes manifestations ». À cette période de l’année, les marchés de Noël, dont les Allemands raffolent, sont clairement en danger.

Ainsi, la question du maintien ou non de ces marchés traditionnels se pose. D’autant plus que le maire de Munich a annoncé le 16 novembre que le marché de la capitale bavaroise n’aura pas lieu cette année. Ailleurs en Allemagne, certains ont annoncé qu’ils ne vendraient pas d’alcool et plusieurs parades de Noël ont déjà été annulés.

Dans le Bade-Wurtemberg, les premiers marchés de Noël sont censés ouvrir dès la deuxième quinzaine de novembre. C’est le cas de celui de Fribourg, qui a accueilli ses premiers visiteurs le 18 novembre à 14h. Les organisateurs ont annoncé l’obligation de porter le masque, et l’instauration de règles différentes selon ce qu’on consomme.

Sur le site internet du marché, on peut lire qu’aucun justificatif ne sera demandé si on achète des marchandises à emporter. Cependant, pour les visiteurs souhaitant boire du vin chaud ou manger une bratwurst sur place, il faudra respecter la règle 2G, et prouver que l’on est soit guéri, soit vacciné.

Des bracelets seront distribués, contre la somme d’un euro et sous présentation d’un justificatif. Ils devront être présentés aux commerçants si l’on veut consommer une boisson ou de la nourriture sur le marché. Ce dispositif sera également mis en place sur le marché de Heidelberg, qui débute lui aussi le 18 novembre. 

Si les plus gros marchés de Bade-Wurtemberg devront avoir lieu, certains villages ont déjà renoncé à leurs festivités.

© Claire Peyrot – France Télévisions

Le marché de Noël de Fribourg est un des plus grands du Bade-Wurtemberg. Son édition est pour l’instant maintenue, et les visiteurs espèrent qu’il pourra se tenir jusqu’à sa date de fin prévue, soit le 23 décembre.

À l’image de Fribourg, les plus grandes communes du land ont confirmé le maintien de leurs marchés, conditionnés aux règles 2G et au port du masque. C’est le cas de Tübingen, Baden-Baden, Karlsruhe, Stuttgart, ou encore Ulm. 

Mais face à l’explosion de cas de Covid, et pour éviter les rassemblements, plusieurs petites communes du Bade-Wurtemberg ont déjà dû renoncer à leurs marchés de Noël. Certaines sont situées à la frontière avec l’Alsace. Elles sont répertoriés sur la carte ci-dessous :  

Cette carte est vouée à être actualisée en fonction de la situation sanitaire et des décisions des autorités locales.

Latest Posts

Don't Miss