jeudi, mai 26, 2022

Latest Posts

« Il eux a permis d’avoir cette vie, d’avoir des enfants et des petits-enfants » : les descendants des juifs sauvés vers le consul Sousa Mendes à Bordeaux témoignent

« Candelabro » était plus qu’une exposition sur le “nonce rebelle” portugais, Sousa Mendes jeudi 12 mai. Dans l’enceinte du musée d’Aquitaine, à Bordeaux, le passé a rejoint le présent, avec ses témoins : les descendants du nonce portugais, mais aussi les petits-enfants des Juifs qu’il a sauvés.

Dans les allées de l’exposition, le visage d’Aristides de Sousa Mendes se mêle à des dizaines d’autres. “Il y a beaucoup d’images sur ces millions de réfugiés qui tentent de fuir le combat et le régime nazi. C’est une autre manière d’évoquer la réponse de Sousa Mendes, sa désobéissance”, explique Laurent Védrine, directeur du Musée d’Aquitaine.

La désobéissance du nonce

Sa désobéissance : celle d’avoir délivré plus de 30 000 visas portugais aux Juifs qui fuyaient l’invasion nazie aux portes de Bordeaux. “Face à l’avancée des Allemands, Bordeaux et Sousa Mendes voient arriver des milliers de personnes. Contre les ordres de Salazar, alors au pouvoir au Portugal, il signe des visas pour que ces réfugiés puissent entrer au Portugal, avant de fuir aux Etats-Unis notamment”, raconte Laurent Védrine.

Latest Posts

Don't Miss