vendredi, juillet 1, 2022

Latest Posts

une baleine échouée sur une plage du Porge

La baleine à bec de Cuvier, habituée des grandes profondeurs, s’est échouée encore vivante jeudi matin sur une plage du Porge. Elle est décédée quelques heures plus tard. Les scientifiques étudient sur place l’animal ce vendredi.

C’est une triste découverte faite par un couple de promeneurs jeudi matin tôt sur une plage du Porge, à deux kilomètres au nord du poste du Gressier. Le cétacé était encore vivant à 6 heures du matin rapporte Rémi Duquenne, des services techniques de la mairie du Porge. Elle n’a pas survécu, elle est décédée vers 9 heures. Une baleine à bec de Cuvier de sept mètres, pesant aux alentours de quatre tonnes s’est échouée, alors que son milieu naturel est celui des grandes profondeurs. 

Ce n’est pas habituel dans le secteur. Ce sont plutôt les dauphins qui sont fréquemment retrouvés échoués sur les plages du Porge et le littoral aquitain. D’ailleurs, ce jeudi, il y a aussi eu un spécimen découvert mort à quelques encablures. 
 

Les scientifiques sont à l’œuvre pour déterminer les circonstances de l’échouage

© Rémi Duquenne – Mairie du Porges

Le temps des recherches

Toute la procédure s’est donc mise en route dès hier. La préfecture, le laboratoire Pelagis (spécialiste des cétacés) de La Rochelle ont été prévenus. Le cétacé a été déplacé près du cordon dunaire pour éviter que la marée ne le ramène à l’océan. 
 

D’importants moyens matériels mis en place pour déplacer la baleine échouée sur la plage du Porge (Gironde).

© Rémi Duquenne – Mairie du Porges

Ce vendredi matin sur place, le cadavre est autopsié par deux scientifiques pour déterminer les caractéristiques de l’animal. Accident, maladie ? Il s’agit aussi de bâtir une ou des hypothèses sur les raisons de son échouage et de sa mort. 
 

Tractage au pied des dunes pour éviter que le cétacé ne retourne à l’océan lors d’une prochaine marée – plage du Porge après son échouage le jeudi 26 août 2021.

© Rémi Duquenne – Mairie du Porges

Des cétacés vulnérables

Si l’espèce n’est pas considérée comme menacée, la pollution plastique représente un risque de mortalité pour ces baleines qui peuvent confondre les sacs plastiques avec des calmars quand elles pêchent à grande profondeur.
Une baleine a dû être abattue en Norvège en 2017. On a retrouvé quarante sacs plastiques qui obstruaient son estomac. En 2019, c’est une jeune baleine de Cuvier qui est trouvée morte avec quarante kilogrammes de sacs plastiques dans l’estomac.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets

Latest Posts

Don't Miss