lundi, août 8, 2022

Latest Posts

Le prix du colza s’envole, réaction en Creuse

L’été dernier, la tonne de colza se négociait autour de 400 euros. Aujourd’hui, elle frise les 900 euros. Le colza a la cote, boosté par les pénuries d’huile de tournesol. Visite chez un producteur creusois.

Au printemps, le colza porte la couleur de l’or… serait-il en train d’en prendre la valeur ? Cette plante jaune fleurit dans nos campagnes et pour cause : son prix a pratiquement doublé par rapport à l’été dernier.

Mais Didier Dhume, agriculteur à Viersat en Creuse et responsable section grande culture à la FDSEA 23, reste dubitatif quant aux avantages réels de cette envolée « le problème, c’est que les coûts d’intrants* (les différents produits ajoutés au sol pour améliorer le rendement des cultures) ont explosé aussi, le coût des engrais a pratiquement été multiplié par trois » 

Les tensions d’approvisionnement en huile de tournesol poussent les marchés à se tourner vers l’alternative colza. Des perturbations qui s’expliquent en grande partie par le contexte international et particulièrement la guerre en Ukraine « L’Ukraine et la Russie représentent 80% de la production d’huile de tournesol au niveau mondial »

Et cette explosion reste pour l’instant essentiellement spéculative. Les agriculteurs n’en voient pour l’instant pas la couleur « Ils n’ont plus de graines en stock, elles ont toutes été vendues à l’automne dernier et alors cette hausse ne bénéficie en aucun cas aux agriculteurs » ajoute Didier Dhume.

Il faudrait pour cela que les cours continuent d’augmenter jusqu’à la prochaine récolte.

Les éleveurs risquent cependant de se retrouver pénalisés par cette augmentation, le colza représentant une part non-négligeable de l’alimentation du bétail.

Latest Posts

Don't Miss