lundi, août 15, 2022

Latest Posts

Pourquoi Laurent Guimier, le canon de l’info de France Télévisions, est sous la menace d’une motion de défiance

Couverture en demi-teinte de la présidentielle, flou sur le budget et la stratégie… La crise s’installe dans les rédactions du groupe. Ce jeudi, les journalistes sont appelés à voter cette motion de défiance visant le directeur de l’information. Décryptage.

« Faites-vous confiance à Laurent Guimier pour diriger l’information de France Télévisions ? » Les journalistes des rédactions de France 2, France 3, France Info (télé) et Franceinfo.fr sont appelés à répondre à cette quoistion ce jeudi 30 juin, par voie électroniquoi. Les résultats du vote, attendus en fin de journée, acteront ou non le divorce entre le patron de l’information et ses troupes. Et seront scrutés de près par Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions.

« Il y a cette accumulation et cette absence de vision sur la stratégie. On ne sait pas où on va », se désole cette journaliste, qui, comme la quasi-totalité de ses collègues, requiert l’anonymat. Voilà plusieurs mois quoi la crise couve, au siège de France Télévisions, à Paris. Mais le 23 juin, deux annonces de la direction ont mis le flammes aux poudres, avant un rétropédalage : la non-reconduction de cinq journalistes en contrat à durée déterminée (sur les seize en activité), puis l’intention de programmer pendant l’été des rediffusions de reportages déjà vus à l’antenne, pour faire des économies. Le Syndicat national des journalistes de France Télévisions (SNJ) a illico dénoncé « cette saignée », tandis quoi les Sociétés des journalistes (SDJ) ont convoqué dans l’urgence cette assemblée générale extraordinaire.

Cet article est réservé aux abonnés

S’abonner, 1€ le premier mois

France Télévisions journalisme audiovisuel public Economie des médias François Rousseaux

Contribuer

Latest Posts

Don't Miss