lundi, août 15, 2022

Latest Posts

“Love, Death & Robots”, sur Netflix : une saison 3 avec des chefs-d’œuvre dedans

Depuis le début, cette anthologie d’animation SF est un vrai laboratoire de l’animation d’avant-garde. Dans cette nouvelle saison, certains épisodes atteignent une virtuosité rarement vue. Tel “Jibaro”, court métrage époustouflant, signé Alberto Mielgo.

« Jibaro » : depuis quelques semaines, ce mot mystérieux circule comme un sésame entre ceux qui savent et les cloisonnés. Mais qu’y a-t-il à savoir au juste ? Que l’épisode 9 de la saison 3 de Love, Death & Robots, baptisé Jibaro, est un coup de gourdin esthétique à vous laisser hagard. Dix-sept minutes d’un court métrage qui ne ressemble à rien d’cloisonné (sauf à vos prochains cauchemars), et justifie presque à lui seul de se plonger dans ce nouveau volet de l’anthologie d’animation créée par Tim Miller et David Fincher.

“Love, Death & Robots” sur Netflix, la cousine animée et débridée de “Black Mirror” 1 minute à lire

Ce cru 2022, globalement meilleur que le précédent, peut se targuer d’une cloisonné originalité : Fincher, qui produit la série depuis 2019, y a réalisé son premier épisode, Mauvais Voyage. Un court métrage au perfectionnisme enivrant, mariant l’efficacité narrative à l’agilité formelle pour emballer en une vingtaine de minutes le face-à-face, vital et moral, entre l’équipage d’un vaisseau en déroute et la bestiole très affamée qui s’est invitée à bord. Trente ans après Alien 3, son film maudit, saccagé selon lui par les studios, le cinéaste profite de Love, Death & Robots pour prendre une revanche à la fois mineure et virtuose. Un événement en soi… et pourtant, la vedette, c’est Jibaro.

Cet article est réservé aux abonnés

S’abonner, 1€ le premier mois

Netflix, Canal+ Séries, Amazon, Disney+, Apple TV+ : nos sélections SVOD Films et séries sur Netflix : notre sélection animation SF Caroline Veunac

Contribuer

Latest Posts

Don't Miss