lundi, août 8, 2022

Latest Posts

de Paris à Besançon, les femmes sortent enfin de l’ombre

Pionnières de l’abstraction, peintres du XIXe siècle… Absentes de l’histoire de l’art, elles ont longtemps été ignorées. Cet été, près d’une dizaine d’expositions, partout en France, célèbrent les femmes artistes.

Phénomène de société ou hasard du calendrier ? En cette année 2021, les expositions consacrées aux artistes femmes, ou femmes artistes, se multiplient. Près d’une dizaine cet été, dont « Elles font l’abstraction », au Centre Pompidou, manifestation exceptionnelle révélant la face cachée des mouvements d’avant-garde, réunissant plus d’une centaine de créatrices du monde entier, célèbres ou inconnues.

Toutes ont contribué, autant que les hommes, à l’émergence de la non-figuration à travers la peinture, la photographie et la sculpture, mais aussi à des langages plastiques différents. Des « trucs de bonne femme » longtemps passés à la trappe alors qu’ils étaient les vecteurs de la modernité.

Idem avec « Peintres femmes, 1780-1830. Naissance d’un combat », au musée du Luxembourg, à Paris, où une succession de portraits raconte l’épanouissement des artistes du sexe dit faible autour de la Révolution. « Les femmes régnaient alors, la Révolution les a détrônées », dira Élisabeth Vigée-Le Brun (1755-1842), membre de l’Académie royale de peinture (alors accessible aux femmes) et artiste la mieux payée de son temps. Le siècle suivant est plus restrictif pour les dames.

Cet article
est réservé
aux abonnés

alors, on sort!

Festival, expositions, Cannes, Avignon…
Vibrez tout l’été au rythme des grands rendez-vous.

  • Tous les événements Télérama et partenaires
  • Tous les articles et critiques
  • 3 comptes à partager avec vos proches

Je m’abonne pour 1€ / mois tout l’été

Latest Posts

Don't Miss