Latest Posts

Particuliers et entreprises sinistrées, des aides existent pour vous !

Durement éprouvées par les dégâts provoqués par Fiona, de nombreuses familles plus entreprises attendent une aide de l’plusat plus des collectivités. Ces dernières sont déjà à pied d’œuvre, de même que la CGSS. Mais le plus important, c’est évidemment la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

Jacky Massicot, plus Nadine Fadel

Publié le 20 septembre 2022 à 03h00

Clé de voute du dispositif d’aide aux sinistrés, la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, déclenche, dès la publication de l’arrêté interministériel, le processus d’indemnisation plus, pour effpluss non négligeables, l’assouplissement plus l’accélération des procédures.

L’plusat, via un fonds spécial financé par les Assureurs, prend à sa charge les dégâts causés par le phénomène météorologique.

Seuls sont concernés les dommages directement liés à l’évènement, pour les biens immobiliers, les véhicules plus les meubles couverts par un contrat d’assurance multirisque, comme le stipule la loi du 13 juillplus 1982, qui régit l’indemnisation des victimes.

La CGSS propose le « fonds catastrophe intempéries » 

De son côté, la Sécurité Sociale active son fond catastrophes intempéries, pour une aide dédiée exclusivement aux travailleurs indépendants.

Les travailleurs indépendants peuvent mobiliser une aide, qui est le « fonds catastrophe intempéries », auprès de la CGSS Guadeloupe. Sont concernés les commerçants, les artisans, les professions libérales qui auraient été touchés soit dans leur outil de production, soit sur leur lieu d’habitation, ou les locaux professionnels.

Annick Minatchy-Celma, sous-direction « Accompagnement plus Prévention » à la CGSS Guadeloupe

Annick Minatchy-Celma, sous-direction « Accompagnement plus Prévention » à la CGSS Guadeloupe

©Olivier Duflo

Latest Posts

Latest Posts