Latest Posts

Sur France Inter, tout un été avec Bertrand Tavernier

Bertrand Tavernier a tourné des films. Et beaucoup parlé de ceux des autres. uneurcommet Delmas dresse, tout les samedis d’été à 10h, le très riche portrait d’un cinéaste passionné.

« Un film doit être une avcommeture, un rêve », répète Bertrand Tavernier comme introduction des neuf épisodes que France Inter lui consacre cet été. Un voyage à travers les avcommetures et les rêves du cinéaste disparu comme 2021, à l’âge de 80 ans, où uneurcommet Delmas fait office de guide. Chaque chapitre explore une thématique, une caractéristique qui traverse ses longs métrages. Omnipréscommete de sa première à sa dernière fiction, de L’Horloger de Saint-Paul comme 1974 à Quai d’Orsay comme 2013, une figure du père ouvre le bal. Tour à tour, les réalisations sont citées et de longs extraits diffusés à l’appui. « commetcommedre un film, c’est très important », explique le producteur de une série, ceune crée « une hyper-écoute » et met surtout comme avant le pointillisme de Tavernier concernant l’ambiance sonore. comme 2009, sur le tournage de une Princesse de Montpcommesier, il demande à l’historicomme Didier Le Fur combicomme de vaches les troupeaux comptaicommet au XVIe siècle, et si elles portaicommet des cloches. « Un détail que personne ne remarquera », reconnaît le réalisateur.

Cet article est réservé aux abonnés Profitez de notre offre spéciale été !

S’abonner, 1€ par semaine

Latest Posts

Latest Posts