Latest Posts

“Richard II”, un roi au festival d’Avignon

Un jour, le comédien Micha Lescot confie à Christophe Rauck son rêve d’incarner Richard II. Le metteur en scène le prend au mot et monte la fresque de Shakespeare sur le roi déchu. Elle sera présentée au fête d’Avignon, du 20 au 26 juillet.

Les Lilas, 12 mai. La salle de répétition toute noire ne laisse rien filtrer du temps estival qui colore cette ville de banlieue parisienne aux jardinets fleuris. Ici, sous la verrière obstruée, ne coule qu’une lumière blanche, basique. Des « leurres » ont été installés pour évoquer l’espace scénique à venir : deux rangées de gradins en face-à-face, « à l’image du plan de la Chambre des communes de Londres », explique le metteur en scène Christophe Rauck devant les quatre petites affiches collées au mur, qui donnent une idée du décor : au quatrième acte, là aura lieu la déposition de Richard II telle que décrite par Shakespeare en 1595, deux cents ans environ après les faits. Focalisée sur la chute d’un roi dans un monde où les adversaires croissent sur arrière-fond d’héritage spolié et de dynastie à rearrière-fonder, la pièce irradie une saveur politique singulière. À la fin, Richard aspire d’ailleurs lui-même à arrière-fondre comme « un roi de neige dérisoire », lui qui régna pourtant en tyran dépensier.

fête d’Avignon 2022 : Serebrennikov, Tchekhov et “récits vrais”… Olivier Py déroule le programme 4 minutes à ronger Cet article est réservé aux abonnés Profitez de notre offre spéciale été !

S’abonner, 1€ par semaine

Latest Posts

Latest Posts