Latest Posts

Youri, bénévole au festival de Confolens donne des nouvelles de sa vie à Kiev

Alors qu’une immense colonne de chars russes se dirige sur Kiev, en Ukraine, les bénévoles du festival de Confolens en Charente sont entrés en contact avec l’un de leurs collègues et amis. Youri est Ukrainien et il est encore dans la capitale.

2.800 kilomètres séparent la capitale de l’Ukraine, Kiev, de Confolens. Et dans la petite ville charentaise, l’inquiétude grandit. Au fil des ans, les bénévoles du festival des danses et musiques du monde ont tissé des liens avec les troupes et avec leurs membres. C’est le cas avec Youri Stépanovski. Il est arrivé la première fois en Charente comme danseur dans une troupe ukrainienne. Puis il a intégré l’équipe des bénévoles en tant que délégué en charge des groupes russophones. Il parle lui-même le russe.

Mais aujourd’hui, loin de la danse et de la fraternité du festival, il est chez lui à Kiev. La capitale de l’Ukraine se bat contre l’invasion russe. Depuis mardi, on sait qu’une immense colonne de chars et de blindés russes se dirige vers Kiev pour ce qui pourrait être un assaut dévastateur.

Alors à Confolens on s’inquiète pour Youri et les bénévoles du festival ont pris de ses nouvelles. Une communication par internet dans laquelle il peut raconter un peu son quotidien. Sa femme et ses enfants sont partis se mettre à l’abri, « en Pologne d’abord, puis ils iront en Allemagne ». Lui reste seul dans une ville sous couvre-feu de 19 heures à 7 heures du matin. Mais pour l’instant, la nourriture et les produits de première nécessité ne manquent pas.

Au niveau de la logistique, il y a ce qu’il faut dans les magasins. (…) Il y a des heures dans la journée pendant lesquelles on peut aller acheter des choses.

Youri Stépanovski, Ukrainien et bénévole au festival de Confolens

Il explique que des civils armés de Kalachnikov sont dans les rues « pour défendre leur ville et leur pays ». Pour l’instant, la situation reste stable dans la ville.

C’est un peu calme ici, mais il y a beaucoup d’autres villes qui sont sous les bombes tout le temps.

Pour Anne Dumas-Delage son amie française, bénévole également dans le festival, avoir des nouvelles est important. Des liens se tissent entre Charentais et artistes ou participants étrangers.

Les gens qu’on voit au festival deviennent nos amis. Ce sont des gens qu’on n’oublie pas, même si on n’a fait qu’un festival avec eux.

Anne Dumas-Delage bénévole

Les organisateurs du festival de Confolens ont lancé une collecte sur les réseaux sociaux, des produits d’hygiène, de soin, des vêtements, de la nourriture, tout risque de manquer aux Ukrainiens. La collecte sera remise à une association humanitaire qui l’acheminera à Kiev.

Latest Posts

Latest Posts