Latest Posts

une entreprise de Mazamet construit une passerelle piétonne de près de 580 mètres de long pour Andorre

La société coopérative et participative Cabrol à Mazamet construit depuis cet hiver une passerelle d’envergure pour la principauté d’Andorre. Le milieu de l’infrastructure doit aussi accueillir une plateforme de saut à l’élastique. Elle sera opérationnelle en 2022.

Après la passerelle de Mazamet, une autre passerelle d’envergure va voir le jour en Andorre. La société coopérative et participative (SCOP) Cabrol, basée dans le Tarn, construit dans ses ateliers depuis cet hiver et jusqu’au printemps prochain, une infrastructure métallique impressionnante qui sera installée dans le massif du Val du Riou, dans la principauté d’Andorre. Une aubaine pour cette entreprise qui a déjà, il y a 3 ans, construit une passerelle piétonne de 140 mètres à Mazamet. 

« Probablement la plus grande passerelle himalayenne d’Europe »

Mais cette fois, la longueur de la passerelle est quadruplée. Elle mesurera près de 580 mètres de long. « Cette passerelle représente un complèment d’activité important pour notre entreprise. Quand nous avons reçu cette commande, nous avions beaucoup de disponibilités. Ce sera vraisemblablement la passerelle la plus longue d’Europe. Cela permettra de donner de la visibilité à notre entreprise. La passerelle que nous avons construite à Mazamet nous a déjà permis de nous identifier », se réjouit Christian Vertadier, PDG de la SCOP Cabrol à Mazamet. 

Pour cette entreprise spécialisée en charpente métallique, cette commande de près de 410 000 euros tombe à pic : « nous avons eu des difficultés pendant la crise sanitaire à remplir notre carnet de commandes. Nous avons aujourd’hui un regain d’activité. Les infrastructures comme la passerelle de Mazamet représente 10% de notre chiffre d’affaires », explique la président de la société Cabrol. 

Avec le développement des modes de transport, nous avons beaucoup de demandes de construction de passerelles en périphérie urbaine. En campagne aussi, les passerelles sont de plus en plus nombreuses. On pratique de plus en plus la randonnée, des activités cyclistes, il faut des passerelles pour franchir les rivières ou les cours d’eau.

Christian Vertadier, PDG de la SCOP Cabrol à Mazamet. 

Une plateforme de saut à l’élastique en plein milieu de la passerelle

La passerelle disposera en son milieu d’une plateforme permettant de réaliser des sauts à l’élastique : « elle sera vertigineuse, le platelage permettra de pratiquer le saut à l’élastique. » Dans la société, la réalisation de la passerelle est suivie de très près : « il faut vérifier les normes de sécurité qui sont encore plus importantes là qu’ailleurs. On est quand même assez stressés de savoir qu’il y a des personnes qui vont prendre des risques dessus. ».

La passerelle qui sera situé sur le Val du Riou disposera d’une plateforme pour pratiquer le saut à l’élastique.

© France TV.

C’est une fierté, c’est magistral, ce n’est pas tous les jours que l’on construit une plateforme de la sorte.

Richard Hamiche, dessinateur au bureau d’étude de la SCOP Cabrol.

Dans les ateliers, où les ouvriers soudent, plient et forgent le métal, le travail est minutieux pour réaliser les différents éléments de l’infrastructure d’acier : « Il ne faut pas se tromper sur les repères, sur les côtes, les câbles. C’est un travail minutieux. C’est une passerelle particulière, c’est impressionnant de travailler sur ce projet. J’aimerais beaucoup la tester quand elle sera installée en Andorre », confie Michael, salarié de l’entreprise. 

La fabrication des éléments de la passerelle se termine dans les ateliers Cabrol. Quatre mois de travail ont été nécessaires pour produire 400 tonnes de platelage et d’accessoires en acier. La passerelle devrait être opérationnelle dans la principauté d’Andorre en 2022.

Latest Posts

Latest Posts