Latest Posts

on vous explique comment randonner et profiter des Pyrénées en toute sécurité

L’été, le soleil et la chaleur, incitent les vacanciers à s’aventurer en montagne : les Pyrénées s’annoncent très fréquentées cette année, les Français ayant en majorité opté pour rester dans l’Hexagone. Il est important de rappeler les règles de prudence pour que la montagne reste un plaisir.

En toutes circonstances, la montagne doit rester un plaisir. C’est particulièrement vrai en été : le soleil et la chaleur incitent à rechercher la fraîcheur en altitude, tout en admirant les paysages et en pratiquant une activité physique, à pied ou en VTT.

Pour prendre soin de sa santé, il est impératif de respecter un ensemble de règles de sécurité : le relief, la nature des sols et les brusques changements de météo, incitent à prendre des mesures de prudence adaptées à l’activité que vous choisissez de pratiquer.

C’est une des principales préoccupations des autorités en ce début de la période des « grandes vacances ».

 Avec le retour des beaux jours et la levée du confinement, les activités de pleine nature sont au rendez-vous. Le massif des Pyrénées permet de se détendre au bord d’un lac de montagne, de profiter de belles randonnées pour s’évader, ou de pratiquer des activités telles que le VTT, le parapente ou l’escalade. J’en appelle à la prudence et au respect des gestes de sécurité afin que la montagne reste un plaisir pour tous.

Etienne Guyot, préfet d’Occitanie et de Haute-Garonne

Première règle de prudence : connaître ses limites ; dosez vos efforts, sachez renoncer, faire demi-tour ou raccourcir votre sortie si vous en éprouvez le besoin. Avant toute sortie – qu’elle soit à pied ou en VTT – choisissez une activité et un parcours adaptés à votre expérience, consultez régulièrement les prévisions météorologiques et apprenez à reconnaître le balisage des sentiers.

Le plus prudent, c’est de partir en groupe : si tel n’est pas le cas, informez une personne de votre itinéraire. Vous pouvez aussi prendre des conseils auprès d’un professionnel de la montagne avant de vous aventurer.

D’abord bien s’équiper

Dans votre sac à dos : de quoi vous alimenter et vous hydrater (de l’eau de préférence) et en quantité suffisante car l’air est sec, et un vêtement chaud ainsi qu’une protection pour la pluie en cas de soudaine dégradation de la météo.

Portez sur vous des lunettes de soleil, une casquette ou un « bob », munissez vous de crème solaire et d’un téléphone portable pour donner l’alerte en cas d’urgence : il est fondamental de pouvoir rester localisable. Une carte détaillée du lieu, un GPS/boussole/altimètre, un couteau de poche, un sifflet et une lampe de poche ainsi qu’une trousse de premiers secours peuvent avoir également leur utilité.

Un casque, des protections de sécurité en cas de chute, et un sac à dos rempli d’équipements sont les accessoires indispensables à toute sortie en VTT.

© Richard Villalon / MaxPPP

Si vous choisissez de sortir en VTT, portez un casque ajusté, utilisez un vélo et des protections adaptés, vérifiez l’état de votre vélo avant de partir, cela peut paraître évident mais il est important de le rappeler.

D’un point de vue plus technique : baissez systématiquement la selle avant d’aborder une descente, afin de diminuer les risques de chute, emportez une trousse de réparation (pompe, rustine, etc.) et vous aussi connaissez vos limites : descendez du vélo lorsque vous vous approchez d’une section dangereuse ou trop difficile.

Les dangers de l’eau

Enfin, il y a la tentation de la baignade en altitude : cascades, cours d’eau et lacs de montagne sont une activité qui peut cacher des pièges. Evitez de vous baigner après un repas copieux et arrosé, ne sous-estimez pas la puissance du courant, sachez que les lacs de montagne sont souvent profonds et que la température de l’eau est fraîche, voire franchement froide.

Autre information capitale : les cours d’eau en montagne peuvent subir une brutale montée des eaux, du fait de chutes de pluie, voire d’orages, en amont du site de baignade, ou suite à un lâcher d’eau depuis un barrage. Enfin, les règles basiques pratiquées en piscine ou à la mer restent de rigueur : ne laissez jamais un enfant seul et prévenez vos proches quand vous allez vous baigner.

Connaître le PAS

En cas d’accident, les trois règles de base sont faciles à mémoriser : elles sont regroupées sous l’acronyme PAS.

  • Protégez la victime pour éviter tout danger de suraccident
  • Alertez les secours en appelant le 112 depuis votre téléphone portable, en apportant toutes les précisions utiles sur sa localisation et son état
  • Secourez la victime, en lui portant assistance dans la mesure de vos compétences et de l’équipement dont vous disposez.

Les gendarmes du PGHM (peloton de gendarmerie de haute-montagne) et les policiers de la brigade des CRS de montagne, ainsi que les sapeurs-pompiers des casernes environnantes sont habilités et entraînés à prendre le relais.

Chaque années, ils émettent eux aussi des rappels aux mesures de prudence. 

[#JeudiPhoto] Tout l’été, les #CRSMontagne sont mobilisés pour vous porter secours dans les #Alpes et dans les #Pyrénées. Une sortie en #montagne ne s’improvise pas : prévoyez un équipement adéquat, préparez votre itinéraire et renseignez-vous sur le niveau de difficulté. pic.twitter.com/tXZSzunJQR

— Police nationale (@PoliceNationale) June 25, 2020

Sachez aussi que le ministère chargé des Sports renouvelle pour l’été 2021 la campagne nationale de prévention des accidents en montagne : comme chaque année, elle est baptisée « Pour que la montagne reste un plaisir » et vous pouvez retrouver toutes les informations utiles en cliquant sur le site internet de la Prévention été.

Tous ces conseils de base y sont consultables en temps réel.

Latest Posts

Latest Posts