Latest Posts

« On a le choix entre une obligation vaccinale hypocrite ou claire et nette »

INTERVIEW

Faut-il rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire pour les soignants ? Voilà probablement l’une des questions auxquelles le président de la République va répondre lundi, lors d’une allocution programmée à 20 heures. Mais pour l’Académie de médecine, il faut aller encore plus loin. Jean-François Mattéi, président de l’institution, milite lui pour une obligation vaccinale pour tous dès l’âge de 12 ans. Il s’en est expliqué dimanche sur Europe 1.

 

« Quel est le constat aujourd’hui ? La vaccination est insuffisante pour atteindre l’immunité collective », martèle Jean-François Mattéi. « D’autant que le variant Delta étant 8 à 10 fois plus contagieux que le virus classique, il nous faut atteindre 90% de la population vaccinée pour avoir cette immunité. » Dans le même temps, regrette le président de l’Académie de médecine, « manifestement, la pédagogie vaccinale s’épuise ». 

« Pour les soignants, il n’est que temps » de rendre la vaccination obligatoire

S’il ne veut pas retomber dans un reconfinement généralisé, l’exécutif a donc deux options, pointe le spécialiste. « On a le choix entre l’obligation hypocrite, c’est-à-dire qu’on est libre de ne pas se faire vacciner mais on ne peut pas aller dans les restaurants, les bars, les cafés, les théâtres, les cinémas et les lieux de sport. » Un pass sanitaire, qui n’est pour l’instant utilisé que sur les événements réunissant un grand nombre de personnes, régirait ainsi l’accès à tous ces lieux de vie. « Ou bien c’est une obligation franche, claire et nette, en continuant naturellement d’expliquer » l’intérêt de la vaccination, tranche Jean-François Mattéi.

Lui ne cache pas sa préférence pour la seconde option. « Pour les soignants, il n’est que temps » de rendre la vaccination obligatoire », estime-t-il. « Ce n’est pas nouveau. Il y a déjà 4 vaccins obligatoires pour les soignants. » Cependant, le président de l’Académie de médecine « ne pense pas qu’il faille aller jusqu’à des sanctions ». En revanche, « on peut réaffecter [les soignants non vaccinés] dans des services administratifs, [les] déplacer. »

 

Jean-François Mattéi se veut optimiste car, selon lui, les soignants ne sont pas réfractaires au vaccin. « Je ne crois pas que cela se produira. Les soignants sont dévoués, ils ont peut-être plus pensé à soigner qu’à préserver. C’est ce qui fait que nous avons malheureusement des Covid-19 nosocomiaux, c’est-à-dire transmis aux malades par leurs soignants, ce qui est inacceptable. » Se vacciner est donc « un devoir professionnel, éthique ».

Vacciner dès 12 ans pour préserver la rentrée scolaire

Si l’Académie de médecine pousse pour une vaccination obligatoire pour tous dès 12 ans, c’est pour trois raisons. « La première, c’est qu’on n’atteindra pas l’immunité collective sans [les adolescents] », rappelle Jean-François Mattéi en donnant de nouveau le chiffre à atteindre, soit 90% de la population vaccinée. « La deuxième, c’est que c’est peut-être à 12 ans le moment de leur faire comprendre les valeurs de solidarité, de responsabilité, et de les intégrer dans la communauté nationale. »

Enfin, « et c’est peut-être la raison principale », souligne le spécialiste, « la rentrée scolaire et universitaire est début septembre ». Si les adolescents ne sont pas vaccinés à cette date, « nous allons risquer de compromettre un premier trimestre d’éducation », martèle Jean-François Mattéi. 

Latest Posts

Latest Posts