Latest Posts

les conseils pour lutter contre la somnolence au volant

Le premier week-end de juillet rime souvent avec les premiers départs en vacances. De nombreux Français vont prendre leur voiture pour partir rejoindre leur lieu de villégiature cet été, parfois sur de longues distances. Afin de préparer au mieux ce départ, le chroniqueur santé d’Europe 1, le docteur Jimmy Mohamed, rappelle quelques bons réflexes pour lutter contre la somnolence au volant, responsable de nombreux accidents chaque année. Alimentation, repos, signaux à observer : voici les astuces pour rouler en toute sécurité, sans piquer du nez.

« On a tendance à l’oublier mais un départ en voiture se prépare : le trajet nécessite une attention assez soutenue durant de nombreuses heures. Un risque subsiste : celui de la somnolence au volant. A différencier de la simple fatigue, elle serait responsable de 20% des accidents de la circulation en Europe.

La somnolence se traduit par des micro-sommeils d’une à quatre secondes, un temps qui correspond, pour une vitesse de 130 kilomètres heures, à une distance supplémentaire de 140 mètres avant de freiner. Sans parler des réflexes qui vont être ralentis, voire absents. Le champ visuel va également être réduit, à la manière d’un tunnel.

Pour ne pas se retrouver dans cette situation, il faut éviter de partir en pleine nuit ou tard le soir. On estime que prendre le volant après une nuit blanche présente autant de dangers que de conduire avec une alcoolémie de 0,9 gramme par litre. Il est donc important de prendre le volant reposé, après une bonne nuit de sommeil.

Attention aux signes de fatigue

Une fois en voiture, restez attentif aux signes de fatigue : bâillements répétés, clignements de paupière, mouvement du conducteurs. Ils doivent être une alerte et imposer du repos. N’hésitez pas à faire des siestes, même de 10 minutes, bien plus efficaces qu’un café.

Entre 13 heures et 15 heures en journée et entre 2 heures et 3 heures du matin la nuit, votre attention doit redoubler, car ce sont les deux moments où la vigilance est la plus basse chez tout le monde, quel que soit votre sexe ou même votre âge. Enfin, attention à l’alimentation : un repas riche et calorique est associé à davantage de somnolence au volant. »

Latest Posts

Latest Posts