Latest Posts

Dominique Costagliola encourage à « revenir sur les mesures levées le 30 juin »

L’histoire semble se répéter. Alors que le Covid-19 devait être (enfin) vaincu, après de multiples restrictions et la montée en puissance de la vaccination, les chiffres semblent à nouveau se dégrader en France du fait, notamment, de l’apparition des variants, dont le désormais tristement fameux variant Delta. Au point que certains spécialistes appellent à la plus grande prudence. Pour l’épidémiologiste Dominique Costagliola, invitée sur Europe 1 samedi, les pouvoirs publics doivent envisager de « revenir sur les mesures levées le 30 juin ». 

Remettre des jauges et insister sur l’aération

« Ce qu’on voit à l’heure actuelle, c’est une augmentation de l’incidence assez considérable chez les jeunes, en particulier les 20-29 ans, et cela dans un très grand nombre de départements de France métropolitaine », souligne celle qui est aussi directrice de recherche à l’Inserm. « Il faut sans doute revenir sur un certain nombre des mesures levées le 30 juin pour espérer revenir dans une zone plus calme, le temps qu’on puisse mieux développer la vaccination. »

 

Dominique Costagliola pense notamment aux jauges, qui « ont été levées dans les restaurants, les cinémas ». « C’est sans doute par ça qu’il faut commencer », estime-t-elle. « Et je pense qu’il faut recommuniquer sur l’importance du masque à l’intérieur. » Autre cheval de bataille, selon la spécialiste : insister « sur l’importance de l’aération et de la mesure de CO2 pour vérifier qu’on a un niveau d’aération suffisant ».

« On a moins bien vacciné les personnes à risque »

Une mesure barrière qui a jusqu’ici été négligée dans les communications gouvernementales, rappelle l’épidémiologiste. « Les restaurants sont forcément un endroit où on ne porte pas de masque, donc ce qui est important, c’est l’aération », souligne-t-elle, juste après avoir cité comme lieu « possible » de contamination les festivals, même en plein air, puisqu’on « va rester longtemps à côté des autres sans masque ».

Enfin, Dominique Costagliola insiste sur la nécessité d’accentuer encore la vaccination, notamment des personnes « les plus à risque », si on veut enfin se débarrasser durablement du coronavirus. « On a plutôt moins bien vacciné [ce public] si on se compare à tous nos voisins », rappelle-t-elle.

Latest Posts

Latest Posts