Latest Posts

bivouac, chauves-souris et écoute des arbres… demandez le programme !

Découvrir les forêts autrement, pendant trois jours et trois nuits : c’est le pari des Nuits des forêts, première édition. Dialogues avec des experts du milieu forestier ou performances artistiques… un festival pour réconcilier les regards autour de ces havres de verdure mis à mal par le changement climatique.

Des chênes touffus, accrochés à d’impressionnants blocs de grès… vous venez de pénétrer au cœur de l’ancêtre du « périmètre protégé », celui de la forêt de Fontainebleau. La première ZAD (zone à défendre) de l’histoire ? « Sans aller jusque-là, c’est une zone de droit à l’émerveillement, explique Lauranne Germond, de l’association Coal (Coalition pour l’art et le développement durable). Dès 1853, les peintres de Barbizon plaident pour sa protection : leurs “réserves artistiques” représentent le premier site naturel classé au monde. »

Le massif est emblématique, également, des mille maux qui s’abattent actuellement sur les boisements français. Dix hectares d’arbres brûlés, 100 hectares séchés sur pied à l’été 2020 : à Fontainebleau comme ailleurs, la forêt souffre du dérèglement climatique. Les 2, 3 et 4 juillet, le festival Les Nuits des forêts, organisé par l’association Coal et l’interprofession Fibois France, met à l’honneur le milieu sylvicole, avec soixante-douze heures d’une manifestation élargie à l’ensemble de l’Hexagone, des forêts d’épicéas du Grand Est à l’immense chênaie de la Nièvre. Les forêts sont-elles encore des havres de calme et de verdure ?

Cet article
est réservé
aux abonnés

alors, on sort!

Festival, expositions, Cannes, Avignon…
Vibrez tout l’été au rythme des grands rendez-vous.

  • Tous les événements Télérama et partenaires
  • Tous les articles et critiques
  • 3 comptes à partager avec vos proches

Je m’abonne pour 1€ / mois tout l’été

Latest Posts

Latest Posts