Latest Posts

Pratiquée en PACA, la chasse à la glu déclarée illégale par la justice

La chasse à la glu a définitivement été jugée illégale ce lundi 28 juin par la plus haute juridiction administrative française. Une décision qui met un terme à des années de bataille entre partisans et adversaires de cette méthode controversée et très pratiquée en PACA.

Par un jugement rendu ce 28 juin 2021, le Conseil d’Etat vient donc d’annuler les derniers arrêtés ministériels accordés pour les saisons 2018-2019 et 2019-2021 et confirme ainsi que la chasse à la glu est illégale. 

Après avoir interrogé la justice européenne, qui avait estimé en mars que cette technique de piégeage cause un dommage « irrémédiable » à tous les oiseaux capturés, le Conseil d’Etat a définitivement annulé les dérogations accordées par l’Etat pour cette chasse, jugée « contraire au droit européen ».

Un soulagement pour les associations de défense comme la Ligue de Protection des Animaux LPO :

? C’est la fin de la chasse à la glu des? en France ! ?

Le @Conseil_Etat a suivi la Cour de Justice ?? et vient d’annuler les derniers arrêtés ministériels, confirmant ainsi que le piégeage à la glu est illégal ?
+ d’infos ▶️ https://t.co/YdRMBqhmdthttps://t.co/dgIR7ir696

— LPO France (@LPOFrance) June 28, 2021

Pendant plus de 5 ans la LPO a souhaité cette interdiction. Selon le LPO : » »Cette pratique odieuse et non sélective dont furent victimes des milliers d’oiseaux chaque année (quelques 40 000 oiseaux), et qui laisse libre cours à tous les trafics est définitivement abolie. Plus aucun gouvernement français ne pourra désormais utiliser le levier des dérogations pour contourner la Directive européenne de protection des oiseaux. Déjà, pour la saison 2020-2021, le Président de la République lui-même avait suspendu la signature dans l’attente du jugement du Conseil d’Etat. « 

La ligue dénonce ainsi des pratiques qui selon elle, sous couvert d’être des « traditions » permettent « la vente libre des pièges et masquent de nombreux actes de braconnages et trafics de petits oiseaux tantôt pour la bouche (brochettes de pinsons et autre rouge-gorge) tantôt pour le chant (chardonnerets et autres linottes mélodieuses). »

La Cour de Justice de l’Union Européenne avait le 17 mars dernier, confirmé l’illégalité de cette pratique au regard de la Directive européenne de protection des oiseaux.

 

Latest Posts

Latest Posts