Latest Posts

Le déjeuner du dimanche de… Patrick Roger

Pas de déjeuner: il ne mange que du chocolat, assure-t-il, la matière première de ses créations. «65 % Madagascar! Quand il n’y a pas trop de queue, je vais à la boulangerie Colbert acheter du pain.»

J’en rêvais depuis quinze ans!» confie Patrick Roger à propos de sa nouvelle boutique inaugurée 19, rue de Sèvres, Paris 6e. Plus encore que dans ses autres magasins, la décoration témoigne de l’approche architecturale et sculpturale que le maître chocolatier (MOF) a de son métier. Métal lacéré au mur, pétales émeraude, table à double plateau au centre… C’est l’une de ses œuvres. Sublime.

«Au début, je voulais même des petites formes de gorille au sol pour marcher dessus. C’était trop compliqué!» Cet artiste ne fait rien comme tout le monde. Pas plus le dimanche que les autres jours. Pas de repos: il sculpte dans son atelier, à Sceaux. Pas de déjeuner: il ne mange que du chocolat, assure-t-il, la matière première de ses créations. «65 % Madagascar! Quand il n’y a pas trop de queue, je vais à la boulangerie Colbert acheter du pain.»

Le mâcher, après le chocolat, permet aux arômes du cacao de s’exprimer. Un peu de beurre? «Non, je suis trop fainéant, plaisante-t-il. Puis, je n’aime pas les

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 22% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Latest Posts

Latest Posts