Latest Posts

Engagés au quotidien pour l’écologie dans leur résidence, des étudiants rennais récompensés par Yann Arthus Bertrand

Mobilisés tout au long de l’année pour l’écologie, cinq étudiants rennais ont réalisé différentes animations et actions au sein de leur résidence. Un engagement qui va être souligné par le président de l’association GoodPlanet, Yann Arthus Bertrand, qui les reçoit ce vendredi.

« Moi, même si j’étais naturellement intéressé par cette expérience parce que je suis un Master de protection de la biodiversité, je pense que de toute façon, notre génération est de plus en plus sensible à ces thèmes de l’écologie et de l’environnement. Et de pouvoir échanger avec d’autres étudiants de notre résidence et de faire des actions, je trouve que c’est très intéressant et une bonne idée de notre résidence » commence par nous expliquer Valentin Delpierre.

Car cette année, Valentin était l’un des cinq ambassadeurs GoodPlanet au sein de sa résidence étudiante (qui peut accueillir jusqu’à 396 étudiants, NDLR). Celle-ci fait partie des 15 résidences du groupe Kley qui en collaboration avec la Fondation GoodPlanet, avait lancé un challenge dédié à la sensibilisation des étudiants au développement durable. Et par la quantité et la qualité de leurs actions réalisées au sein de leur résidence, ces cinq jeunes ont remporté la première place, ex aequo avec la résidence de Marseille. Une victoire qui leur permettra de rencontrer et d’échanger ce vendredi 18 juin avec le président de GoodPlanet, Yann Arthus Bertrand.
 

23 actions, du nichoir à oiseaux à la « clean walk »

Pour autant, la rencontre avec le célèbre photographe-cinéaste qui a pour ambition avec sa fondation de « placer l’écologie au cœur des consciences et de susciter l’envie d’agir concrètement pour la terre et ses habitants », n’a pas été le principal moteur de mobilisation pour Valentin : « même s’il n’y avait pas eu ça à la clef, je l’aurais fait ».

Même son de cloche de la part de Chloé Lovato, une autre ambassadrice, en étude d’ingénieur : « pour moi la rencontre avec Yann Artus Bertrand était plus un bonus qu’un objectif même ».

Ce que retient avant tout Chloé, c’est le nombre d’actions, 23, qu’ils ont mis en place. Cela va de l’exposition dans les locaux de la résidence des affiches « Objectifs de Développement Durable » de la fondation, en passant par une simple boîte à idées, la mise en place d’une étagère anti-gaspi, d’un collecteur de mégots à recycler, de la tenue d’atelier de fabrication d’un nichoir, d’un hôtel à insectes, de la création de soirées débats, de bons plans écolo à partager, jusqu’à la projection des films engagés sur l’environnement de Yann Arthus Bertrand. 

Pour Chloé, le point d’orgue de leur mobilisation au quotidien restera la « Clean walk », opération de nettoyage des alentours de la résidence où une bonne vingtaine de participants ont pu ramasser « un bon kilo de mégots, des canettes, des emballages plastiques et tous les déchets trouvés sur un kilomètre ».

Et de finir par nous expliquer, convaincue, que « ces actions réalisées tout au long de l’année ont permis de voir qu’à notre échelle, nous pouvons agir et que nous ne sommes pas seuls à vouloir nous mobiliser. Un constat qui donne espoir, car plus de monde sera sensibilisé, et mieux ce sera, et c’est comme ça que l’on peut envisager un changement des mentalités et un changement pour le futur. »

 

Latest Posts

Latest Posts