Latest Posts

« ‘échanger avec le public, et le sensibiliser à nos actions »

Ce dimanche 27 juin a lieu la journée nationale des Sauveteurs en Mer. A cette occasion, les stations de sauvetage de la SNSM ouvrent leurs portes au public et organisent des actions afin de sensibiliser les gens aux risques nautiques, aux missions de l’association, et récolter des dons.

« C’est un moment d’échange important, qui nous permet de présenter nos missions au public, de réaliser des démonstrations d’équipements, et plus généralement d’échanger avec les gens ». Pour Benoît Gaschignard, délégué départemental en Loire-Atlantique de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM), le dimanche 27 juin n’est pas un jour comme les autres.

A l’occasion de la journée nationale des sauveteurs en mer, les 214 stations de la SNSM ouvrent leurs portes au public, afin de présenter l’association et ses missions.

Dans un département maritime comme la Loire-Atlantique, où est d’ailleurs basé le Pôle National de Formation de la SNSM, celles-ci ne manquent pas :

« L’année dernière, malgré les confinements, nous avons effectué 147 sorties de sauvetage en mer, contre 112 en 2019 », explique Benoît Gaschignard.

Des missions nombreuses donc, dont s’acquittent chaque année les 650 bénévoles de Loire-Atlantique, répartis sur les stations de Pornic, Le Croisic, La Turballe, Pornichet et sur la station estivale de St Brévin les Pins.

4 000 interventions par an

Structure associative reconnue d’utilité publique, la SNSM s’appuie sur plus de 6 000 bénévoles opérationnels et volontaires répartis dans les structures locales : 32 centres de formation et d’intervention, 214 stations de sauvetage en France métropolitaine et dans les DOM-TOM, et 263 postes de secours installés sur les plages.

L’association peut également compter sur l’apport local d’environ 2 300 cadres bénévoles, chargés du soutien technique, administratif, logistique, financier et de la communication.

Au total, ce sont donc près de 8 500 bénévoles qui se mettent au service des usagers de la mer. Au niveau national, plus de 4 000 interventions ont été effectuées par l’association au cours de l’année 2020.

Les missions de l’association ne se limitent cependant pas au sauvetage : celle-ci est également responsable de la prévention des risques nautiques et de la formation des nageurs-sauveteurs.

Reconnaissables à leur maillot orange, ces-derniers sont chargées de la surveillance des plages, ainsi que de l’assistance aux personnes en détresse ou encore à la réanimation cardio-ventilatoire de victimes de noyade.

Les dons du public, 80% du budget de la SNSM

Chaque année, ce sont près de 450 de ces nageurs-sauveteurs qui sont formés par les 32 centres de formation et d’intervention de la SNSM.

Pour un organisme dont le budget dépend à 80% des dons de particuliers ou du mécénat d’entreprises, il est donc très important d’organiser des événements comme celui d’aujourd’hui : « Cela fait désormais 5 ans que nous organisons ces journées portes ouvertes, et c’est évidemment une occasion de récolter des dons », reconnaît Benoît Gaschignard.

Une nécessité, d’autant plus pressante après la baisse des dons enregistrée l’année dernière, directement imputable à la crise économique due à la pandémie de coronavirus : l’annulation des manifestations et événements auxquels participent traditionnellement la SNSM a mécaniquement entraîné une baisse des dons.

La manifestation de ce dimanche semble cependant porter ses fruits selon Gérald Le Cam, président de la station SNSM du Croisic « nous sommes présents depuis samedi matin à la maison du sauvetage, sur le port du Croisic, et nous sommes dans l’ensemble satisfaits de la fréquentation, confirme-t-il. Les gens viennent discuter avec nous, et sont très réceptifs. Cela fait plaisir. »

La journée portes ouvertes devraient se poursuivre jusqu’en fin d’après-midi dans toutes les stations locales.

Latest Posts

Latest Posts