Latest Posts

La métamorphose réussie du Grand Véfour

Le chef Guy Martin a transformé sa table gastronomique étoilée du Palais Royal en café-restaurant dans l’air du temps. L’adresse retrouve sa force d’attraction.

Premier choc: cela ne se passe plus dedans mais dehors. Le Grand Véfour, petit bijou de l’art décoratif du XVIIIe, s’est installé entre les colonnes du péristyle de Joinville qui mène de la rue de Beaujolais au Jardin du Palais Royal, à l’abri de la pluie et du soleil. Quelques tables sont disposées coté sud, dans le jardin. Certes, c’est bien la réglementation du moment qui oblige le restaurateur à aérer le client. Mais, au-delà de cet impératif, chacun sent bien que l’adresse bicentenaire a décidé de s’ouvrir au monde, enfin.

Deuxième choc: la clientèle. Lors de ce déjeuner se côtoient des couples de vingtenaires et trentenaires, des familles de Parisiens venues à six ou huit, une dame et sa fille, deux collègues qui retrouvent les joies du repas d’affaire… Une cure de jouvence. Pas une cravate à l’horizon. Un vent de décontraction souffle sur ce coin de Paris.

Le Grand Véfour est désormais ouvert du petit-déjeuner au dîner, avec tea-time dans l’après-midi et possibilité de siffler un cocktail

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 72% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Latest Posts

Latest Posts